Contenu

Biologie des capricornes asiatiques et éléments de reconnaissance

Les larves de ces coléoptères xylophages creusent profondément le bois vivant et sain. Les arbres et arbustes attaqués finissent par mourir au bout de 3 à 5 ans. Les capricornes asiatiques réalisent leur cycle en 1 ou 2 ans suivant la date de ponte, le climat et la qualité des arbres hôtes. Ils pondent préférentiellement à proximité immédiate de leur lieu d’émergence (sur le même arbre ou le même groupe d’arbres). Leur distance moyenne de dispersion naturelle est inférieure à 500 m, mais certains individus peuvent parcourir jusqu’à 2 kilomètres.

Les adultes de capricornes asiatiques sont typiques : coléoptères de 2,5 à 3,5 cm de longueur, au corps noir brillant ponctué de taches blanches, arborant de longues antennes annelées de blanc. Les larves (jusqu’à 5 cm de longueur à maturité) peuvent en revanche être facilement confondues avec celles d’autres longicornes. On les trouve sous l’écorce ou dans le bois, du tronc et surtout des branches d’au moins 5 cm de diamètre pour A. glabripennis, de la base du tronc et surtout des racines affleurantes pour A. chinensis (pour lequel les racines peuvent abriter jusqu’à 90 %des larves).

Les autres symptômes de la présence de ces capricornes correspondent à l’observation :

  • d’incisions de ponte qui se présentent sous forme de plaies ovales d’où s’écoule parfois de la sève en février-mars (A. glabripennis surtout) ;
  • de trous de sortie circulaires de 10 à 14 mm de diamètre ;
  • de sciure sur les fourches de l’arbre et à l’aisselle des branches (larves de tous âges d’A. glabripennis), à la base de l’arbre et sur les racines affleurantes (jeunes larves d’A. chinensis, les larves âgées compactant la sciure dans leurs galeries ce qui rend leur détection très difficile) ;
  • de morsures de nutrition effectuées par les adultes sur l’écorce des jeunes rameaux (décapage de l’écorce).

A. glabripennis préfère les bouleaux, les érables, les marronniers, les peupliers et les saules.
A. chinensis préfère les agrumes, les bouleaux, les érables, le hêtre, le laurier cerise et les platanes.
D’autres arbres et arbustes peuvent cependant être attaqués.