Contenu

D’un point de vue environnemental, mieux vaut utiliser un emballage plutôt que perdre de la nourriture

Le Conseil national de l’Emballage (cf étude emballage et gaspillage alimentaire), indique (p 11) que les impacts de la consommation alimentaire sont très majoritairement liés au produit et non à l’emballage.

Le rapport est de 10/20 % des impacts liés à l’emballage. Mieux vaut cet emballage que perdre ces produits

Télécharger l’étude emballage et gaspillage alimentaire emballageset_gaspi (format pdf - 676.7 ko - 16/12/2015)

Certes il faut accompagner ce constat de préconisations pour réduire le plus possible l’impact de l’emballage :

  • optimiser l’utilisation de l’emballage (l’utiliser plusieurs fois et/ou pour plusieurs tâches) ;
  • possibilité de le mettre au micro-ondes et/ou au frigo, etc).
  • Améliorer sa conception (pour le concepteur)
  • choisir un contenant éco-conçu ou correspondant bien à son usage (pour le consommateur).

Par exemple : le tupperware est très bien si c’est un contenant personnel que vous allez réutiliser mais pas si son usage est unique auquel cas, un emballage bcp plus simple ou plus facilement recyclable est plus adapté.

Les restaurateurs peuvent souhaiter proposer des types d’emballages qualitatifs d’un point de vue écologique, par exemple compostables ou biodégradables etc.