Contenu

Enquête pratiques phytosanitaires en grandes cultures 2014 - Grandes cultures : moins de traitements qu’au niveau national mais peu d’évolution entre 2011 et 2014


En 2014, la grande majorité des surfaces de blé tendre, maïs grain, orge, triticale, blé dur, colza, tournesol et maïs fourrage ont nécessité au moins un traitement phytosanitaire. Le colza est l’espèce qui en reçoit le plus grand nombre, près de six. Pour chaque espèce enquêtée, le nombre de traitements est plus limité dans la région qu’au niveau national.
La protection de l’applicateur phytosanitaire est complète sur à peine la moitié des surfaces : un progrès est donc possible.
Le raisonnement des traitements par l’exploitant est essentiellement basé sur les observations qu’il réalise dans ses cultures et sur les conseils qu’il reçoit de la part des fournisseurs.
Les pratiques de réduction de l’usage des phytosanitaires sont diffusées principalement par les fournisseurs. Le désherbage mécanique est pratiqué sur le quart des surfaces de maïs et sur le tiers de celles en tournesol. L’agriculture biologique, qui se pérennise, se démarque nettement de l’agriculture conventionnelle eu égard au nombre de traitements phytosanitaires.
Les pratiques agronomiques évoluent.