Contenu

Enseignement agricole : Les nouveautés de la rentrée 2016 dans la région

Ouvertures de nouvelles filières

En formation scolaire :

  • BTSA Technico-commercial au LPA de St Flour (15) - avec le lycée de la Haute-Auvergne.
  • Bac pro Technicien conseil vente en produits de jardin au LEGTA Terre d’Horizon - Romans (26). Fermeture du Bac pro productions horticoles.
  • CAPa Métiers de l’agriculture - support ruminants au lycée agricole privé St Joseph - Le Breuil sur Couze (63).
  • CAPa Métiers de l’agriculture - support ruminants à la MFR de Bourgoin-Mozas (38).
  • Bac pro Technicien conseil vente en alimentation à la MFR de Gelles (63).
  • Classes de DIMA : LEGTA Cibeins (01) - LEGTA Grenoble-St Ismier (38) - CFA du Puy de Dôme (63)

En formation par apprentissage :

  • BTSA Aménagements paysagers à l’UFA de Grenoble-St Ismier (38) [CFA régional agricole public].
  • BTSA Sciences et technologies des aliments - spécialité aliments et processus technologiques à l’UFA de La Roche sur Foron (74) [CFA régional agricole public]. Fermeture de la spécialité Viandes et produits de la pêche.
  • CS Conduite de productions en agriculture biologique à l’UFA de Montbrison-Précieux (42) [CFA régional agricole public].
  • Bac pro Conduite et gestion de l’exploitation agricole - système à dominante élevage à l’UFA de Ressins (42) [CFA Créap].
  • CAPa Lad cavalier d’entrainement à la MFR de Mornand en Forez (42) [CFA régional des MFR].
  • BTSA Anabiotec et BTSA Gestion et maîtrise de l’eau au CFA de l’ISVT (43).

Les rénovations des diplômes se poursuivent

La rénovation des CAPa, engagée en 2015, se termine avec deux nouvelles spécialités créées à la rentrée 2016 : "Palefrenier soigneur" et "Métiers de l’agriculture" (support équins et valorisation du cheval). Par ailleurs, la seconde professionnelle « productions » est créée en remplacement des options « productions végétales-agroéquipement » et « productions animales ». Cette évolution s’inscrit dans le cadre de la rénovation du Bac pro CGEA (prévue pour la rentrée 2017) et plus
largement dans la démarche « produisons autrement » du projet agroécologique. Il s’agit en particulier de mieux prendre en compte la diversité des systèmes de production dans la formation.