Contenu

Feu bactérien

Le feu bactérien est une maladie bactérienne dangereuse pour les arbres fruitiers à pépins (pommier, poirier, néflier, cognassier, nashi) et certaines plantes d’ornements (amélanchier, cognassier du japon, cotonéaster, aubépine, pyracantha, sorbier, alisier, cormier, photinia davidiana, pommier et poirier d’ornement).

- Situation sanitaire en région Auvergne-Rhône-Alpes :

Se référer aux indications régulièrement diffusées par le Bulletin de Santé des Végétaux pour se tenir au courant des périodes à risques et de l’évolution de la pression parasitaire. Les lieux où la culture de fruits à pépins se concentre et ceux dont la densité de haies d’aubépines est importante sont les plus susceptibles d’héberger le feu bactérien.

- Statut réglementaire de cette maladie :

Le feu bactérien est un parasite de lutte obligatoire en pépinière : la délivrance du passeport phytosanitaire européen pour les jeunes plants des espèces sensibles à cette maladie est conditionnée par l’absence de cette maladie dans leurs lieux de production et dans leur environnement immédiat (Arrêté du 24 mai 2016).

Classé comme danger sanitaire de 2e catégorie par l’arrêté du 15 décembre 2014, la lutte contre le feu bactérien est rendue obligatoire en région Auvergne-Rhône-Alpes par l’arrêté préfectoral n°16-297 du 9 juin 2016.

Arrêté 16-297 du Préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes concernant la lutte contre le feu bactérien (format pdf - 1.3 Mo - 04/08/2017)

La note technique ci-dessous donne plusieurs conseils complémentaires pour l’assainissement des foyers découverts.

Note Technique - Feu Bactérien - 2017 (format pdf - 30.4 ko - 04/08/2017)

- Photographies de végétaux atteints par le feu bactérien :

jpg - 246.4 ko
FB poirier passe-crassane
Rameaux de poiriers de variété Passe-Crassane atteints par le feu bactérien. (crédit photo : FREDON Rhône-Alpes)
jpg - 487.1 ko
FB contonéaster
Rameau de cotonéaster atteint par le feu bactérien. (crédit photo : DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes)
jpg - 790.6 ko
FB cognassier
Jeunes plants de cognassiers cultivés en pépinières, contaminés par le feu bactérien. (crédit photo : DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes)