Contenu

Stages à l’étranger - Témoignage

Axel Demon et Angélique Raspail
BTSA TC 2ème année – LEGTA Dardilly

jpg - 65.8 ko

Objet :
Stage professionnel obligatoire d’1 mois à l’étranger en pays anglophone ou hispanophone. C’est la première fois qu’ils vont à l’étranger.
Axel : Stage à Jardiland - Barcelone
Angélique : Stage dans une jardinerie - Malte

  • Comment avez-vous trouvé votre stage ?
    Axel : En contactant des entreprises par internet
    Angélique : L’entreprise a déjà accueilli des étudiants du lycée.
  • Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
    Axel : La langue car les salariés et la plupart des clients ne parlaient que catalan. Les transports en commun pas très pratiques.
    Angélique : Le logement. Nous avons loué un appartement avec plusieurs étudiants en stage.
  • Et au niveau financier ?
    On bénéfice de bourses de la DGER et de la Région, selon la distance et la durée du stage. Au total, il nous est resté environ 1000€ à notre charge.
  • Comment avez-vous été accueillis dans l’entreprise ?
    Axel : très bien ! Ils étaient très conciliants pour ce qui est des horaires et de la compréhension.
    Les méthodes sont les mêmes qu’en France car c’est une franchise française mais les plantes sont différentes et les conseils doivent être adaptés à la situation géographique et climatique. J’étais le seul stagiaire étranger.
    Angélique : J’ai rapidement été intégrée et autonome. Ils ont l’habitude de recevoir des stagiaires étrangers, il y avait surtout des italiens. On m’a fait rapidement confiance, notamment en me confiant la confection des bouquets pour l’élection de Miss Malte… C’est valorisant.
    Cela m’a permis de voir les différences de fonctionnement avec les jardineries françaises.
  • Qu’est-ce qui vous le plus étonné ?
    Axel : Au bout d’une semaine, j’étais à peu près adapté au rythme espagnol et ses horaires. J’ai remarqué que les conducteurs de voiture sont très respectueux des passages piétons...Le niveau de vie est plus bas qu’en France. Il y a beaucoup de harcèlement de rue subis par les femmes en ville.
    Angélique : La conduite à gauche ! Il y a beaucoup de commerces de proximité, la religion est très présente et le niveau de vie est très bas. Il y a des endroits peu sécurisés (peu de police présente, notamment vers le port) où on ne s’aventurait pas le soir.

Un bilan très positif pour ce stage professionnel à l’étranger, qui a donné l’envie de voyager à ces jeunes. Un voyage d’études à Madère est prévu en cours d’année avec toute la classe. Il sera financé par différentes activités réalisées en cours d’année.