Contenu

Le Programme Pour et Sur le Développement Régional (PSDR) n°4 en Auvergne-Rhône-Alpes

Le programme Pour et Sur le Développement Régional (PSDR) a pour objectif de faciliter la coopération entre recherche et acteurs du développement. La marque de fabrique de PSDR est de construire des projets en partenariat sur des enjeux et des préoccupations forts de la région.
Plusieurs projets du programme 2015-2019 sont axés sur l’ago-écologie ou y contribuent :

  • Le PSDR4 en Auvergne : new-DEAL "Diversité de l’Elevage en Auvergne : un Levier de durabilité pour la transition agro-écologique", porté par l’INRA et l’IRSTEA avec de nombreux partenaires
  • Le PSDR4 en Rhône-Alpes : trois projets
    • COTRAE : Les collectifs agricoles, lieux d’expérimentation, d’échange de connaissance et d’innovation pour une transition agroécologique
      Ce projet est centré sur l’étude de collectifs agricoles et leur rôle dans l’évolution des formes d’agriculture et la transition agro-écologique. Il vise à analyser en même temps la constitution et les fonctionnements de ces collectifs et la nature de ses liens avec les exploitations agricoles (en termes de production et de diffusion des connaissances dans la mise en oeuvre des pratiques agro-écologiques, notamment).
    • POEETE : Réfléchir la polyculture-élevage à l’échelle des exploitations et des territoires
      Ce projet revisite les systèmes de polyculture-élevage à l’échelle des exploitations et des territoires. L’objectif est de contribuer à un renforcement de l’autonomie protéique et énergétique de l’agriculture régionale. Pour cela, le projet explore les différentes voies d’optimisation des performances économiques, environnementales et sociales de ces systèmes de production en agissant notamment sur un meilleur couplage des ateliers Cultures et Elevage.
    • TIP TOP : Transferts diffus agricoles et infrastructures paysagères : modélisation participative et optimisation agro-écologique
      Ce projet de recherche vise à accompagner la transition agro-écologique de l’agriculture et à renforcer la protection des ressources en eau.