Contenu

Les aides mobilisables pour la transition agro-écologique

Un guide national de présentation des aides mobilisables est en cours de réalisation (lien à venir).

Les aides mobilisables au niveau régional sont en cours d’inventaire (non exhaustif). Nous les avons classées par type d’action finançable (et non par source de financement).
Elles ne sont en général pas spécifiques aux GIEE, mais le fait, pour un collectif d’être reconnu GIEE, ou pour un agriculteur individuel d’être membre d’un GIEE, permet dans certains cas de bénéficier : soit d’une priorisation de son dossier, soit d’une majoration de l’aide accordée (c’est le cas notamment des aides à l’installation des agriculteurs dans le cadre des projets GIEE), à condition que l’aide sollicitée soit en rapport avec le projet mis en oeuvre par le GIEE .

Nota bene : les porteurs de projets peuvent également solliciter des financements privés au travers :

  • de fondations (voir sur Admical, le portail du mécénat) qui lancent des appels à projets (thématiques environnement, développement local, alimentation...) (exemples de fondations : Fondation de France, Fondation Nature et découvertes, Fondation Bonduelle, Fondation Caisse d’Epargne)
  • du financement participatif appelé également crowdfunding (au travers de plate-formes) : exemples :
    • Miimosa : site de financement participatif de l’agriculture et de l’alimentation
    • Tudigo : pour les projets qui impactent directement et positivement l’économie et la vie locale, les agriculteurs, ou les porteurs de projets des énergies renouvelables
    • Ulule
    • Pulsss : pour les initiatives créatrices de lien social et d’emploi pour la redynamisation des territoires.
    • Kisskissbankbank : site de financement participatif de l’agriculture et de l’alimentation
Les aides aux investissements
Les GIEE et/ou leurs membres peuvent réaliser des investissements matériels et immatériels.