Contenu

Place des produits alimentaires locaux dans les commerces "traditionnels"

Extraits de la publication

  • 58 % des magasins enquêtés sont indépendants,
  • 32 % sont franchisés,
  • 10 % sont détenus et gérés par un groupe de la grande distribution.
  • Pour la majorité des commerces étudiés, l’alimentaire représente plus de 75 % de la surface de vente.

L’échantillon de commerces enquêtés est représentatif de la répartition géographique des commerces et de la nature des magasins.

Le « local » est une notion subjective, qui dépend souvent de la clientèle et de la nature du magasin.

Tous les magasins proposent des produits locaux, soit pour soutenir les producteurs et l’économie locale,
soit pour répondre à la demande de la clientèle.

Aucune véritable stratégie d’approvisionnement en produits locaux n’est mise en place.
L’approvisionnement se fait au coup par coup et les producteurs fournisseurs sont souvent des amis, des
connaissances du personnel du magasin ou des clients.

Cependant, les commerçants estiment que la consommation de produits locaux répond à une prise
de conscience collective des enjeux d’une alimentation durable. Aussi, ils sont près d’un
commerçant sur 3 à souhaiter augmenter la part des produits locaux dans leur magasin.

Plusieurs leviers d’actions ont été mis en évidence :

  • la mise en relation acheteur – fournisseur,
  • la logistique de livraison,
  • la contractualisation,
  • le packaging (emballage et étiquetage),
  • l’identité du territoire,
  • le marketing de vente (animation en magasin).

Télécharger la publication etude_produits_locaux_commerce_de_detail___Baronnies (format pdf - 701.4 ko - 09/08/2018)
Pour plus d’informations, contactez Nina Croizet, Chambre d’Agriculture de la Drôme nina.croizet@drome.chambagri.fr