Contenu

Travailler ensemble : partenariats entre autorités académiques, coopérations entre établissements

Travailler ensemble : partenariats entre autorités académiques, coopérations entre établissements

La visite de rentrée qui a eu lieu le 1er septembre à St Flour a été l’occasion de rappeler les nombreux autres exemples de coopération entre l’éducation nationale, la Draaf, l’enseignement supérieur et la recherche dans l’académie de Clermont-Ferrand.

La construction du campus des métiers et des qualifications des produits agro-alimentaires en Auvergne
Ce campus met en synergie une offre de formation décloisonnée (établissements de l’éducation nationale et de l’agriculture, CFA, enseignement supérieur, structures publiques et privées) avec les laboratoires de recherche et les entreprises du secteur de l’agro-alimentaire dans toutes leurs dimensions (depuis Limagrain jusqu’à la transformation de produits à la ferme, en intégrant la restauration sur produits de terroir, les circuits courts, la nutrition de santé).
La tête de réseau est bâtie sur Aurillac, en associant l’IUT, le lycée agricole George Pompidou et le lycée professionnel Raymond Cortat (hôtellerie-restauration).
Il s’agit de structurer une action coordonnée, déclinée en territoires, pour anticiper sur les fortes évolutions de ce secteur :

  • typicité des produits et des processus de transformation
  • maîtrise de la traçabilité et de la qualité
  • développement durable
  • transformations liées au numérique (usine du futur, industrie 4.0, design de service)
  • tensions et évolutions des métiers de l’agro-alimentaire.

Les partenariats des réseaux de formation continue des adultes (Greta et CFPPA)
Le réseau de la formation continue des Greta de l’académie de Clermont-Ferrand et le réseau de la formation continue des établissements d’enseignement agricole (les CFPPA) ont signé une convention de suivi et de pilotage pour mener des actions complémentaires.

La création du pôle d’enseignement public d’Yssingeaux (Pepy)

Constitué de trois établissements (collège Jean Monnet, lycée polyvalent Emmanuel Chabrier, lycée agricole George Sand), le Pepy est conventionné comme une organisation en campus de type universitaire ou d’écoles d’ingénieurs. Les 3 établissements sont situés sur les hauts d’Yssingeaux et sont distants au maximum de 400 mètres. Sont également intégrés dans cet ensemble l’exploitation et le centre équestre avec 6 hectares, le centre de formation professionnelle et de promotion agricoles, le complexe omnisport et le stade de Choumouroux.

Le projet à Rochefort Montagne : la réflexion est engagée entre le collège et le lycée agricole pour renforcer la coopération entre les deux établissements vers la création d’un pôle pédagogique.

Le partenariat entre le lycée agricole de Brioude-Bonnefont et le LP Gustave Eiffel de Gannat : périodes d’échanges d’élèves entre les deux établissements pour travailler sur des compétences complémentaires, notamment dans le domaine de l’agro-équipement.

Des liens entre le « e-Campus » et l’IRSTEA, l’Agrotechnopole : sur le numérique, et plus globalement les sciences de l’ingénieur qui ont un rôle énorme à jouer dans le développement de l’agriculture de demain.

La construction du contrat d’objectifs pour le développement de la formation professionnelle dans la filière forêt-bois en Auvergne : dans la mesure où les formations forestières dépendent du ministère de l’agriculture et les formations de la transformation du bois de l’éducation nationale, il y a matière à un travail commun sur les formations professionnelles de l’ensemble de la filière, avec la recherche de complémentarités dans les formations.