Contenu

Xylella fastidiosa détectée en Espagne

  • Après un premier cas découvert en 2016 sur l’île de Majorque, une enquête à mis en évidence une large contamination de l’archipel des Baléares, par les trois sous-espèces de Xylella fastidiosa :

La suspicion, en janvier 2017, de nouveaux végétaux contaminés par la bactériose sur les îles de Majorque (66 nouvelles contaminations) et Ibiza (23 nouvelles contaminations) a conduit les autorités espagnoles à publier un décret interdisant toute circulation de végétaux spécifiés dans l’ensemble de l’archipel des Baléares. Ces nouvelles découvertes ont été confirmées récemment sur Lavandula dentata (Lavande dentée), Acacia saligna (Mimosa), Polygala myrtifolia, Nerium oleander (Laurier rose), Olea europea (Olivier), Olea europaea europea (Olivier), Olea europaea sylvestris (Oleastre), Prunus dulcis (Amandier), Prunus domestica (Prunier), Prunus avium (Cerisier). L’ensemble des plants de vigne testés sont négatifs.

Suite à ces nouvelles découvertes, l’identification de la sous-espèce a permis de mettre en évidence trois sous-espèces différentes, présentes sur l’archipel :
Végétaux contaminés découverts sur l’archipel des Baléares (format pdf - 4.3 ko - 17/02/2017) Liste par île et sous-espèce de Xylella fastidiosa

Suite à la notification de ces nouveaux foyers par les autorités espagnoles à la Commission européenne, l’olivier sera donc ajouté à la liste des végétaux hôtes de Xylella fastidiosa, sous-espèce multiplex.

En ce qui concerne l’enquête de traçabilité des végétaux contaminés, certains provenaient de pépinières continentales (Andalousie et Catalogne). L’ensemble des prélèvements réalisés dans ces pépinières se sont révélés négatifs. Des informations de traçabilité aval de ces pépinières ont été transmises aux autorités françaises et font l’objet d’une enquête au niveau national.

En juillet 2017, un total de 281 végétaux contaminés avaient été découverts sur l’archipel : 172 sur Majorque, 73 sur Ibiza et 36 sur Minorque. Sur l’île de Majorque, Xylella fastidiosa a été en particulier trouvée pour la première fois sur deux figuiers communs (Ficus carica) porteurs de symptômes.

  • En juin 2017, découverte de Xylella fastidiosa dans un verger d’amandiers près d’Alicante :

Un verger de 0,47 Ha d’amandiers (Prunus dulcis), vieux de 30 ans, situé à El Castell de Guadalest, près d’Alicante a été trouvé contaminé par Xylella fastidiosa par les autorités espagnoles. Des mesures d’éradication, de traitement insecticide et de blocage des végétaux sensibles ont été appliquées. De plus, 1160 pièges ont été disposés pour la capture des insectes vecteurs, mais aucun des tests réalisés n’ont permis la détection de Xylella f.

  • En mars 2018, découverte de Xylella fastidiosa dans une oliveraie de la Communauté Autonome de Madrid :

Un verger de 0,54 Ha d’oliviers (Olea europaea), vieux de 8 ans et bien entretenu, situé à Villarejo de Salvanés, dans la Communauté Autonome de Madrid, a été trouvé contaminé par Xylella fastidiosa par les autorités espagnoles. C’est la première détection dans cette région surveillée depuis 2014. Une zone délimitée est en cours d’établissement avant application des mesures de lutte. Trois autres municipalités sont concernées : Valdaracete, Fuentidueña de Tajo et Estremera.