Contenu

Etats généraux de l’alimentation : séminaire régional
Le préfet de région poursuit la réflexion engagée le 6 septembre dernier

A la suite d’une première réunion régionale organisée le 6 septembre 2017 sur le thème de la création et de la répartition de la valeur, le préfet de région a décidé de contribuer au débat national avec un séminaire régional ce vendredi 27 octobre dans le Puy-de-Dôme.
L’ « agenda des solutions » ne peut pas être que national, il doit aussi être porté au niveau régional par de nouvelles dynamiques et de nouveaux engagements.

jpg - 29.5 ko
Ouverture du séminaire par le préfet de région,
Stéphane Bouillon

L’agriculture et l’agroalimentaire constituent un atout économique majeur pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est aussi une région très peuplée où l’activité touristique est très développée. Il n’est donc pas étonnant que la région soit la première par les signes officiels de qualité, la deuxième pour l’agriculture biologique et les circuits courts.

Dans les locaux de VetAgro Sup, grande école de l’enseignement supérieur agricole, au coeur d’un bassin clermontois riche de ses activités de recherche et de développement agronomique, les 200 personnes présentes se sont réparties en quatre ateliers traitant chacun d’un enjeu important pour l’alimentation en région :

  • l’innovation et les investissements d’avenir,
  • la contractualisation,
  • les attentes de la société envers l’agriculture et l’alimentation,
  • le rôle des territoires.
jpg - 30.1 ko
Intervention d’Emmanuelle Soubeyran,
directrice de VétAgro Sup

Les participants ont souhaité notamment :

  • que les filières agricoles et alimentaires développent les échanges avec les consommateurs, incluant le thème de la juste valeur des produits, dans le cadre d’une relation de confiance s’inscrivant dans la durée ;
  • que la programmation des investissements nécessaires dans les exploitations agricoles et les entreprises alimentaires inclue la recherche, l’innovation et la nécessaire animation propre à diffuser les progrès technologiques ;
  • que les projets alimentaires territoriaux se multiplient, pour créer des synergies locales entre producteurs, transformateurs, distributeurs et consommateurs, les démarches impliquant de nombreux acteurs étant plébiscitées ;
  • que la pédagogie de ce qui est fabriqué, vendu, contrôlé, soit renforcée auprès des citoyens mais aussi de tous les acteurs économiques et institutionnels, afin de développer une nécessaire vision partagée des enjeux de l’alimentation.
jpg - 45.5 ko
Réunion plénière - 200 participants

L’ensemble des contributions a été transmis au niveau national.
Il a été convenu de renouveler régulièrement en région ces échanges associant les acteurs de la recherche et de l’innovation, ceux de la production, de la transformation et de la distribution, les élus locaux, les services de l’État et des collectivités et les associations représentatives.

Voir le compte_rendu_du séminaire _27_oct_17 (format pdf - 962.6 ko - 07/11/2017)