Contenu

En amont du gourmet bag... Résultats de l’enquête auprès des restaurateurs traditionnels et des écoles en hôtellerie restauration

Réduire par deux le gaspillage alimentaire d’ici à 2025 ? Le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire de Juin 2013 va fêter son premier anniversaire...
Les représentants de la restauration commerciale se sont engagés dans ce pacte à développer l’usage du sac à emporter (doggy bag).

L’objectif premier n’est bien sûr pas de produire pour jeter ou emporter : mais si l’assiette n’est pas terminée, le consommateur souhaite pouvoir emporter ses restes ; ainsi la pratique du « doggy bag » contribue, comme de nombreux petits gestes du quotidien, à la limitation du gaspillage.

Le but de l’enquête réalisée auprès des restaurateurs était de recueillir des avis très concrets et pragmatiques sur les atouts possibles du doggy bag en termes d’image de qualité, de diminution de coût d’enlèvement des déchets, de service qualitatif proposé au consommateur, d’éthique environnementale etc.

Le savez-vous ?...

La responsabilité du restaurateur s’arrête au moment où le repas est remis au consommateur. Le restaurateur n’est pas responsable des conditions dans lesquelles la partie non consommée du repas sera ensuite conservée et consommée.

Voir les 8 infos à retenir pour une bonne pratique de la boîte à emporter (NOTE REGLEMENTAIRE) A5_notereglementaire_HD (format pdf - 672.6 ko - 16/12/2015)