Découvrez la carte des 52 projets alimentaires territoriaux d’Auvergne-Rhône-Alpes (actualisation février 2022)

publié le 8 octobre 2021 (modifié le 25 mars 2022)

Les projets alimentaires territoriaux (PAT), créés en 2014 dans le cadre de la loi d’avenir pour l’agriculture et l’alimentation apparaissent comme des outils puissants de reterritorialisation de l’alimentation et de reconquête de notre souveraineté alimentaire.

Les PAT visent en effet à renforcer le développement d’une agriculture et d’une alimentation locales et durables. Ils permettent de soutenir les circuits alimentaires de proximité, d’améliorer les repas dans les cantines mais aussi de faciliter le renouvellement des agriculteurs, de soutenir les modes de productions durables ou encore les initiatives favorisant l’accès de tous à une alimentation de qualité.

La dynamique de déploiement de projets alimentaires territoriaux, lancée il y a 6 ans avec le Programme national pour l’alimentation (PNA), a été largement décuplée en 2021 grâce au plan France Relance qui a permis à la fois de soutenir l’émergence de nouveaux projets alimentaires dans les territoires et aussi d’encourager le développement de projets d’investissements structurants dans les territoires dotés de PAT.

En 2022, le déploiement se poursuit avec la reconnaissance au mois de janvier 2022 de 8 nouveaux territoires PAT, portant à 52 le nombre de territoires PAT en Auvergne-Rhône-Alpes.


Pour en savoir plus :

Téléchargez ici la carte des PAT Aurhalpins, actualisée en février 2022.  en grand format (nouvelle fenêtre)
Téléchargez ici la carte des PAT Aurhalpins, actualisée en février 2022.

Les informations SIG relatives à cette carte sont téléchargeables ici.

Retrouvez aussi ici les coordonnées des pilotes de chaque PAT (liste actualisée en février 2022) (format ods - 50.4 ko - 25/03/2022)

Descriptif succinct des 8 nouveaux territoires labellisés fin janvier 2022

Nom du PAT Niveau de reconnaissance Descriptif succinct
PAT de la communauté de communes du Val de Drôme en Bio vallée (Drôme) PAT de niveau 2 - PAT opérationnel S’appuyant sur 30 ans d’une politique de développement local et durable, la Communauté de communes du Val de Drôme en Biovallée (CCVD) et les deux intercommunalités voisines se sont dotées en 2011 d’objectifs ambitieux : 50% de surfaces certifiées AB, 50% d’intrants chimiques en moins dans les systèmes conventionnels, 80% de produits bio et/ou locaux en restauration collective. Moteur de la transition agricole et alimentaire en Biovallée, la CCVD pilote depuis 2014 le Programme Système Alimentaire Innovant. En 2018, la CCVD a mené une large démarche de concertation pour construire la stratégie 2020-2023, qui vise à élargir les publics ciblés et les partenaires. Adoptée en janvier 2020, elle se structure en 4 axes : relocaliser et structurer l’offre alimentaire, construire une culture responsable et solidaire de l’alimentation sur le territoire, expérimenter et développer des solutions innovantes d’accès à une alimentation de qualité pour tous, expérimenter un mode de gouvernance adapté aux ambitions et à la complexité de la question alimentaire.
Projet Agricole et Alimentaire Territorial Bugey-Sud (Ain) PAT de niveau 1 - PAT émergent La communauté de communes Bugey-Sud, active dans le domaine du développement rural durable depuis sa création en 2017 est en pleine structuration de sa stratégie pour les 10 années à venir avec l’élaboration de son projet de territoire (2021 – 2031) en construction. Le projet
agricole et alimentaire Bugey-Sud est un outil au service du territoire pour favoriser une filière alimentaire locale de qualité. La construction d’un tel projet s’appuie sur une dynamique territoriale de développement de l’alimentation durable ancienne mais plutôt confidentielle, renouvelée voire démocratisée en 2020-2021 dans le contexte de la crise sanitaire et des prises de conscience qu’elle a engendrées. Porté par la communauté de communes Bugey-Sud, l’ambition est de construire un programme d’actions avec l’ensemble des acteurs du système alimentaire du territoire, du producteur au consommateur.
PAT du Pays de Lapalisse (Allier) PAT de niveau 1 - PAT émergent La Communauté de Communes Pays de Lapalisse est située au sud-est du Département de l’Allier elle regroupe 14 communes. C’est un territoire à fort dominante agricole, sur lequel il n’existe aucune étude actualisée de la production et la consommation territoriale qui permette de définir les modes de consommation en circuits courts. Avec la pandémie, cette connaissance est devenue essentielle afin de mettre en valeur la richesse de notre patrimoine alimentaire territorial, de travailler en transversalité avec les territoires voisins pour avoir une impulsion dynamique de l’ensemble des PAT qui seront complémentaires. Le PAT du PAYS DE LAPALISSE portera sur une dimension économique, environnementale, et sociale, il intégrera les orientations données par la Loi Climat et Résilience. Ce projet sera construit en partenariat avec les acteurs locaux privés et publics ayant un intérêt à ce projet, sur la base d’un diagnostic à réaliser et avec une animation interne.
PAT Ardèche Rhône Coiron (Ardèche) PAT de niveau 1 - PAT émergent Aux côtés de nombreux partenaires, la CC Ardèche Rhône Coiron (ARC) a impulsé l’émergence d’un Projet Alimentaire Territorial pour l’ensemble de la population. Déjà dotée d’un PCAET et d’une cuisine centrale interne (200 000 repas annuels), la CC ARC veut aller plus loin sur des enjeux récemment identifiés :
- Etre facilitateur et fédérer les acteurs déjà engagés dans des démarches agrialimentaires pour
valoriser les initiatives, les coordonnées, les amplifier
- Poursuivre la valorisation et le développement de productions locales et des circuits courts, afin
de répondre aux attentes des consommateurs et des agriculteurs
- Développer la sensibilisation des publics précaires pour une alimentation saine et de qualité et
proposer des actions d’éducation à l’alimentation pour tous
- Concevoir la politique agrialimentaire comme projet transversal au sein de ARC.
La CC ARC est prête, via la reconnaissance PAT de niveau 1 à agir très rapidement pour une
alimentation durable pour tous.
PAT du Centre Ardèche (Ardèche) PAT de niveau 1 - PAT émergent Le Centre Ardèche est un territoire structurant à l’échelle départementale par sa localisation centrale et sa connexion à la vallée du Rhône. C’est un territoire aux multiples facettes composé d’une diversité d’agricultures et de plusieurs bassins de vie. Piloté dans sa phase émergente par la Communauté d’Agglomération Privas Centre Ardèche, il vise à tisser des liens entre tous les acteurs de l’écosystème agricole et alimentaire du territoire afin de mettre en synergie les projets existants et tendre ainsi vers une plus grande résilience alimentaire collective. Le PAT s’appuie sur l’ensemble des dispositifs et outils existants (CTE, PCAET, SCoT, PNR…) et s’articule autour de 5 axes : la structuration des filières via une coopération infra et interterritoriale, la contribution à la transition écologique, l’accompagnement de la filière restauration collective, l’accélération de la transition sociale et l’assurance de la pérennité du projet.
PAT de la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay (Haute-Loire) PAT de niveau 1 - PAT émergent Au travers de la mise en oeuvre d’un Projet Alimentaire Territorial (PAT), la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay vise à développer l’agriculture locale, à structurer l’économie agro-alimentaire et à favoriser l’accès pour tous à une alimentation saine et durable.
Il s’agit de faire de l’alimentation saine et durable un enjeu de territoire autour duquel mobiliser l’ensemble des acteurs et bâtir un plan d’actions ambitieux autour d’objectifs thématique forts.
La Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay a déjà engagée les premières étapes du diagnostic
alimentaire de territoire avec l’appui des prestataires que constituent la Chambre d’Agriculture, la Chambre de Commerce et d’Industrie et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.
Ce projet s’appuie sur une gouvernance partagée au travers d’un Comité de Pilotage intégrant les
représentants de la collectivité, du secteur associatif et du secteur agro-alimentaire.
PAT Coeur de Savoie (Savoie) PAT de niveau 1 - PAT émergent Riche d’une agriculture diversifiée sur 11 300 ha, Coeur de Savoie est engagée pour la transition agricole et alimentaire de son territoire. Vecteur d’accessibilité alimentaire, l’évolution vers une restauration collective durable constitue une priorité. Des besoins d’accompagnement des élus et gestionnaires ont été identifiés, des projets de cuisine centrale émergent afin de favoriser l’approvisionnement local. Pour répondre aux questions de transformation et logistique, une étude de faisabilité s’est engagée fin 2021 pour un atelier collectif type légumerie-conserverie.
Parallèlement, il s’agit d’accompagner la transition agricole et la diversification vers les productions alimentaires, en s’appuyant sur la dynamique locale des circuits courts, et en structurant des filières territorialisées. L’accès à la terre et la préservation de sa vocation agricole sont également au coeur du projet. Les consommateurs seront associés par des outils de participation citoyenne et de sensibilisation.
PAT Communauté de communes du Pays Rochois et de la commune de la Roche sur Foron (Haute-Savoie) PAT de niveau 1 - PAT émergent La ville de la Roche Sur Foron et la Communauté de Communes du Pays Rochois souhaitent élaborer un Projet Alimentaire Territorial qui s’inscrira dans la droite ligne de la démarche Petite Ville de Demain dont les collectivités sont lauréates depuis 2020. Il s’agit ainsi de devenir le territoire phare de Haute Savoie sur tout ce qui a trait au "bien produire, bien manger, consommer local. L’objectif des collectivités est de devenir référent en ce domaine et de construire avec tous les acteurs concernés un cadre stratégique et opérationnel répondant à nos enjeux - sociaux : formation et éducation alimentaire, création de liens, accessibilité sociale, don alimentaire, valorisation du patrimoine - environnementaux : développement de la consommation de produits locaux et de qualité, production agroécologique, dont la production biologique, lutte contre le gaspillage alimentaire , - économiques : rapprochement de l’offre et de la demande, maintien de la valeur ajoutée sur le territoire, contribution à l’installation d’agriculteurs et à la préservation des espaces agricoles