Contenu

2 éleveurs d’Auvergne-Rhône-Alpes parmi les lauréats nationaux du Concours Général Agricole Pratiques Agro-écologiques

jpg - 36.7 ko
Dossier de presse

Depuis 2014, le concours “Prairies & Parcours” du Concours Général Agricole (CGA) récompense le meilleur équilibre agro-écologique rendu par des prairies dites “fleuries”, dont les pratiques de l’éleveur sont cohérentes avec ses objectifs et les enjeux du territoire. L’obtention d’un prix d’excellence agri-écologique pour ces parcelles en prairies naturelles portent sur 3 catégories à contextes différents : pâturage exclusif ou prioritaire, fauche en plaine et piémont, fauche prioritaire en montagne et haute-montagne.

Ces pratiques agricoles valorisent et renouvellent la biodiversité sur les parcelles agricoles. La richesse floristique des herbages agit sur les caractéristiques gustatives et nutritionnelles des produits (viande, fromage, miel, etc.) et contribue à une production agricole de qualité, en même temps qu’elle contribue au maintien de la biodiversité (faune et flore).

  • Pour consulter le dossier de presse (Etat des lieux & les apports de l’Agroforesterie en France, Etat des lieux & les apports des pratiques agro-écologiques dans les « Prairies & Parcours » en France pour la préserver la biodiversité et les territoires…).
  • Pour voir le replay de la remise des prix nationaux (à partir de 21’)

2 éleveurs d’Auvergne-Rhône-Alpes se trouvent parmi les lauréats nationaux du Concours Général Agricole Pratiques Agro-écologiques

GAEC des Carrons (Val de Saône, Ain) 2è prix Prairies & Parcours catégorie « Fauche plaine et piémont »
Bovin lait
130 vaches laitières et la suite alimentées sur 195ha de SAU dont 42ha de prairies naturelles
Lait livré à la coopérative Bressor
Avis jury :

  • Même si la stratégie de l’exploitation est basée sur le maïs ensilage, pour autant les éleveurs valorisent très bien le foin et le regain issus de ces prairies éloignées, inondables mais très diversifiées, pour l’élevage des génisses.
  • Malgré la fauche tardive, la qualité du foin est préservée grâce à la souplesse d’exploitation et grâce aux pratiques qui veillent à limiter le fanage et l’andainage.
  • La fauche estivale (vers mi juillet) permet aux oiseaux prairiaux de nicher. De même les fleurs et les insectes sont abondants sur la parcelle qui a une forte valeur patrimoniale pour le Val de Saône.

EARL Grégoire Bertrand (AOP Saint-Nectaire), 3è prix Prairies & Parcours catégorie « Fauche prioritaire montagne et haute Montagne »
Elevage bovin lait
Lait livré pour la production de fromage AOP Saint-Nectaire
40 vaches laitières sur 75 ha de prairies naturelles et 15 ha de parcours
"Avis du jury :

  • La parcelle témoigne de la volonté d’avoir une prairie de qualité pour un fromage de qualité. Elle joue un rôle important dans l’exploitation pour le pâturage des vaches laitières au printemps et en automne et les stocks de foin pour l’hiver.
  • Le déprimage permet de retarder la fauche pour produire un foin qui sèche facilement, gage de qualité pour le fromage.
  • Les pratiques favorisent une forte diversité floristique utile à la production et la souplesse du travail