Contenu

Deux projets du reseau des etablissements publics d’enseignement agricoles ( eplefpa) retenus dans l’appel a manifestation d’interet « besoins alimentaires de demain »

Le réseau des établissements publics d’enseignement public d’enseignement agricoles dispensant des formations dans le secteur de l’industrie agro-alimentaire a déposé deux projets dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt « besoins alimentaires de demain », sur le volet « formation –emploi » :

VITAL-AURA : Valorisation-Innovation-Territoire-Alimentation-Local en Auvergne-Rhône-Alpes
Ce projet vise à structurer un réseau d’ateliers relais formation-innovation en agroalimentaire en s’appuyant sur les ateliers technologiques des EPLEFPA.
Les projets d’investissement sur les ateliers devront permettre :
-  D’améliorer l’attractivité des formations en permettant de diversifier les activités pédagogiques concrètes
-  De conduire des activités d’expérimentation et de mise au point de nouveaux produits correspondant aux attentes sociétales (valorisation des produits locaux, développement de l’utilisation des protéines végétales, …)
-  De renforcer leur appui aux producteurs en mettant à leur disposition des outils de transformation adaptés et un accompagnement pour leur projets d’innovation.

FORMIDIAA : Formations Innovantes Digitalisées en Agroalimentaire
L’objectif de ce projet est de construire des supports de formations numériques et un dispositif de formations ouvertes et à distance pour plusieurs formations agroalimentaire (BTSA et Brevet professionnel dans un 1er temps).
Ceci permettra de pouvoir s’adapter plus rapidement aux demandes de formations parfois dispersées sur plusieurs territoires (formation à distance), d’individualiser les parcours (formation mixte), d’enrichir les supports pédagogiques des formations réalisées en présentiel.
Les établissements de formation pourront s’appuyer sur les expériences qu’ils ont dû conduire durant les périodes de confinement et sur le réseau des EPLEFPA qui ont déjà mis en place un dispositif similaire pour des secteurs professionnels différents.
Les deux dossiers ont été retenus par BPI France et à la suite de cette première réponse positive les établissements porteurs ( Les Sardières, le Valentin, ENIl V de La Roche sur Foron et d’Aurillac, Yssingeaux, Montbrison, Saint Genis Laval, Saint flour ) devront affiner leurs propositions pour bénéficier des aides financières prévues dans le cadre du plan de relance .