Contenu

Suivi de l’essaimage du scolyte typographe en 2021

Ce réseau permet de suivre l’essaimage de la première génération du scolyte typographe (Ips typographus).
Ce piège de type « barrière », est appâté avec une phéromone spécifique (Phéroprax).
Les pièges ont été installés dans la seconde quinzaine d’avril avec un relevé hebdomadaire et ont été suivis jusqu’à fin-juin.
Concernant les pièges à scolytes, leur intérêt est de cerner les périodes d’émergence de la génération hivernante à l’origine de la première génération 2021.
A retenir en 2021, des essaimages très tardifs en montagne avec un pic s’étendant du 25 mai au 15 juin.
Pour mémoire, en 2020 des essaimages massifs avaient été enregistrés au dès le début du mois d’avril.
Cette information permet de cibler la surveillance et prévoir les périodes d’apparition des symptômes. Ils ne sont en aucun cas utilisés pour lutter. En effet, la quantité d’insectes captés par un piège représente autour du 1/10ème de la quantité d’insectes qui émergent d’un m3 de bois.

Le fichier permettant de visualiser l’essaimage 2021 est disponible en pièces jointes.

Au premier juillet, l’essaimage de la première génération est en cours, il ne sera pas documenté par des piégeages. Durant cette période le vol est continu avec une intensification pendant les périodes chaudes de l’été. Ces vols peuvent perdurer au cours de l’automne si les température et conditions hydriques restent favorables néanmoins à cette période les insectes sont moins sensibles à l’attractivité des phéromones. Le piégeage ne concernera pas non plus l’automne.

  • suivi_piegeages_scolytes_2021_MAJ_20210701 (format pdf - 91.2 ko - 01/07/2021)Ce dispositif est en place sur l’ensemble de la région. Le vol de la génération hivernante est terminé au 1er juillet. Le présent document permet de visualiser les pics de vol. Au premier juillet, l’essaimage de la première génération est en cours, il ne sera pas documenté par des piégeages. Durant cette période le vol est continu avec une intensification pendant les périodes chaudes de l’été. Ces vols peuvent perdurer au cours de l’automne si les température et conditions hydriques restent favorables néanmoins à cette période les insectes sont moins sensibles à l’attractivité des phéromones. Le piégeage ne concernera pas non plus l’automne.